Programme d’éducation pour la paix

Cette rubrique présente le Programme d’éducation pour la paix (PEP), un programme interactif et modulable qui permet de découvrir ses ressources intérieures. Ce programme se déroule sur dix séances, chacune abordant un thème particulier. Les articles et vidéos ci-dessous relatent l’utilisation de ce programme à travers le monde par diverses associations et institutions publiques ou privées.

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Introduction au Programme d’éducation pour la paix

Le programme d’éducation pour la paix (PEP) comporte dix séances qui mettent en lumière ce qu’est la paix individuelle, ce qui permet aux participants de découvrir leurs ressources intérieures. Ces séances portent sur 10 thèmes : la paix, l’appréciation, la force intérieure, la conscience de soi, la clarté, la compréhension, la dignité, le choix, l’espoir et la plénitude.

Elles se basent sur une sélection d’extraits vidéo de conférences de Prem Rawat. Chaque séance réserve des temps de réflexion et d’échange entre les participants.

Ce programme est tout public. Ces dernières années, il a été mis en œuvre au sein d’universités, de résidences séniors, de centres de détention et de désintoxication, de centres de réinsertion pour vétérans et d’associations diverses. Y ont également participé des victimes et acteurs de guerres civiles et de violences urbaines, d’anciens membres de gangs…

Il est proposé gratuitement dans 84 pays, 395 établissements et est traduit en 36 langues.
En 2018, 15 328 personnes ont participé à ses ateliers.

Le Programme d’éducation pour la paix parmi les solutions proposées au Forum mondial de la paix de Madrid

A l’initiative des maires de Madrid et de Paris, Manuela Carmen et Anne Hidalgo, s’est tenu dans la capitale espagnole, du 19 au 21 avril 2017, le premier Forum mondial de la paix. Il rassemblait des dirigeants internationaux, des universitaires, des membres d’ONG et d’autres institutions, pour réfléchir aux causes de la violence urbaine et pour mettre en avant des solutions. Le PEP faisait partie des 90 programmes retenus par les organisateurs du Forum, sur les 350 proposés.

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Le Programme d’éducation pour la paix dans un établissement du secondaire à Elbert, dans le Colorado

Elèves et professeurs, de la 6ème à la terminale, parlent de ce que le programme leur apporte dans un environnement qu’ils perçoivent comme de plus en plus anxiogène. C’est la 2ème année consécutive que ce programme leur est proposé.

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Le Programme d’éducation pour la paix en Colombie.

Pour aider à panser les plaies d’une population traumatisée par 50 années de guérilla, des individus (victimes et acteurs), des associations et 500 écoles de la région d’Antioquia adoptent Le Programme d’éducation pour la paix.

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Le Programme d’éducation pour la paix au Sri Lanka

Alors que le Sri Lanka a entrepris de panser ses plaies après 25 ans de guerre civile, Prem Rawat a été invité par des représentants du gouvernement à rencontrer des ex-combattants, d’anciens militaires et des agents spécialistes de la réadaptation ayant pris part aux ateliers du PEP.

Selon les Nations Unies entre 80000 et 100 000 personnes ont été tuées pendant ces années terribles, et des millions traumatisées. Depuis 2009, la nation s’est lancée dans un processus de réconciliation. Ces dernières années son Bureau de Réhabilitation a intégré le Programme d’éducation pour la paix à ce processus afin d’aider anciens combattants et civils à surmonter leurs rancœur et traumatismes, et pour développer une culture de la paix. Cette rencontre avec Prem Rawat a été filmée en 2018.

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Londres – Première projection au Royaume-Uni du documentaire Peace is Inevitable lors du forum Waves of change

Dans le cadre du festival pour la paix de Croydon, une agglomération du Grand Londres, Peace Partners (Partenaires de paix) a organisé le 22 juin les rencontres Waves of Change (Les vagues du changement) pour juguler l’augmentation de la violence des gangs de jeunes.

L’éducation pour la paix prend de l’ampleur à Las Palmas

L’enthousiasme pour le Programme d’éducation pour la paix (PEP) ne faiblit pas à Las Palmas, la capitale de l’île espagnole Grande Canarie.

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Filmer “l’effet PEP”

Marian Masoliver a voyagé en compagnie de Simon Edwards pour filmer le retentissement du Programme d’éducation pour la paix sur différents groupes de personnes.

 

Le Programme d’éducation pour la paix, outil de la justice réparatrice, salué par l’ICPA

Les professionnels des administrations pénitentiaires de 70 pays, réunis lors d’une conférence internationale à Montréal au Canada, ont salué les résultats positifs du PEP comme un outil performant de la justice réparatrice. Une vidéo de 18 minutes témoigne d’un échange entre Prem Rawat et des détenus dans une prison de l’État du Queen.

 

Le choix : Le Programme d’éducation pour la paix à la prison haute sécurité de Zonderwater en Afrique du Sud

Cette vidéo montre comment le Programme d’éducation pour la paix a profondément changé la vie de détenus à la prison de Zonderwater, en Afrique du Sud.

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Echanges entre Prem Rawat et des détenues de la prison d’Ezeiza, près de Buenos Aires, en Argentine.

Le pouvoir de se transformer – Prem Rawat s’adresse à des détenues qui suivent le Programme d’éducation pour la paix à la prison d’Ezeiza, proche de Buenos Aires en Argentine.

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

4 choses à savoir

Prem Rawat s’adresse à des détenus de la prison de Wolston en Australie, considérés parmi les plus dangereux du pays. Cette prison a été la première à introduire le Programme d’éducation dans un établissement pénitentiaire du Queensland.

A la fin de son intervention, au cours de laquelle il leur a indiqué « quatre choses à savoir », les détenus lui font part des changements que le PEP leur a permis d’opérer en eux et lui posent des questions.

Lire l’article.

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Miami : à la prison des Everglades (ECI), des détenus témoignent des bienfaits du Programme d’éducation pour la paix

Voici les témoignages de deux d’entre eux publiés dans l’Everglades Endeavor, le journal que la prison distribue aux prisonniers.

 

Un vétéran parle de la paix

Comme Anthony Sotelo, de nombreux vétérans ont été traumatisés par les scènes qu’ils ont vécues sur les champs de bataille et les défis auxquels ils alors ont été confrontés n’ont pas cessé une fois rentrés chez eux.

Dans cette vidéo Anthony raconte les problèmes auxquels il a dû faire face et comment le Programme d’éducation pour la paix lui a permis de les voir sous un nouvel angle.

 

La Fondation Prem Rawat aide les vétérans avec le Programme d’éducation pour la paix

Éprouver une sensation de quiétude est quelque chose que beaucoup d’anciens combattants, longtemps après la guerre, trouvent impossible. Leur retour à la vie civile s’accompagne trop souvent d’immenses défis : traumatismes, chômage, impossibilité de se loger…

Pour un nombre croissant d’anciens combattants, le Programme d’éducation pour la paix est l’outil qui leur fallait pour arriver à surmonter leurs difficultés et développer leur force intérieure. (article et vidéos)

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Education pour la paix et réinsertion

L’addiction aux opioïdes a ravagé la ville ouvrière de Wilkes-Barre en Pennsylvanie. Au centre de réhabilitation James A. Casey, les toxicomanes racontent comment le Programme d’éducation pour la paix leur donne la force et l’espoir dont ils ont besoin pour remonter la pente et ne plus prendre de drogues. Les assistants sociaux qui y travaillent témoignent eux aussi de cette réussite.

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Un ex-détenu prône le Programme d’éducation pour la paix pour la réinsertion

Après vingt et un ans d’emprisonnement pour meurtre, Sean Walker est libéré en 2014 et depuis, il vient en aide à d’autres détenus. Nathan Deal, gouverneur de Géorgie, le cite comme exemple d’une réinsertion réussie – lorsque les prisonniers suivent des programmes qui leur permettent de réintégrer la société et mener une vie productive. Dans sa lettre, Sean raconte la façon dont le Programme d’éducation pour la paix l’a aidé à reprendre sa vie en main.

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

L’effet ricochet : le PEP pour les femmes seules et les transgenres sans-abri au Colorado

Susan Ramsey vit au Colorado depuis trente-deux ans. Après une carrière dans le secteur des produits naturels, elle se découvre d’autres centres d’intérêt qui font appel à la créativité, et elle voyage en Amérique latine pour y rencontrer des artisans. Depuis ses études d’anthropologie au collège Macalester, Susan a toujours aimé rencontrer des gens de toutes cultures et conditions sociales. Elle renoue avec sa passion en animant bénévolement le Programme d’éducation pour la paix dans des centres pour les femmes sans-abri.

 

Le PEP à l’université de La Laguna

L’Université de La Laguna, sur l’île espagnole de Ténérife, a accueilli un Programme d’éducation pour la paix pour évaluer le potentiel du PEP dans le système éducatif.

Le département Éducation de l’université de Mumbai adopte le Programme d’éducation pour la paix

Pensant que les enseignants peuvent jouer un rôle actif en faveur de la paix depuis la salle de classe jusque dans la vie civile, l’université de Mumbai a parrainé le programme d’éducation pour la paix (PEP) pour son conseil d’administration, son personnel administratif, ses professeurs et ses étudiants afin d’apporter sa pierre au développement d’une culture de paix.

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Intervention à la TSIBA, une école de commerce pour des jeunes issus de milieux défavorisés

Prem Rawat s’adresse aux étudiants qui suivent le Programme d’éducation pour la paix (PEP) à la TSIBA, à Cape Town, en Afrique du Sud. La TSIBA est une école de commerce réputée dont l’objectif est d’offrir aux jeunes de milieux défavorisés l’opportunité de devenir dirigeants d’entreprise. Sa philosophie est d’éduquer à la fois « le cœur, les mains et la tête ».

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Prem Rawat à l’université Taylor de Kuala Lumpur, en Malaisie

Prem Rawat rencontre les étudiants qui participent au Programme d’éducation pour la paix.

Lire l’article.

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Le Programme d’éducation pour la paix en plein essor au Monténégro

L’une des participantes, professeur d’université et présidente d’une ONG spécialisée dans l’éducation, a fait savoir qu’elle voulait mettre en place un cursus du PEP en octobre à l’attention de 15 professeurs de lycée. Dans sa lettre à TPRF, elle écrit ceci : « Développer la capacité à découvrir une paix personnelle et s’engager à suivre un processus permettant de développer ses forces intérieures, est exactement ce qui manque à notre système éducatif. » Elle souhaite inclure le PEP dans le catalogue 2015 des cours facultatifs offerts aux professeurs dans tout le pays.

L’ambassadeur des Émirats arabes unis a proposé que des membres de son personnel suivent une formation du PEP. Celui de Grande-Bretagne a déjà accueilli une présentation du PEP à l’Ambassade britannique pour 20 diplômés du prestigieux programme britannique de bourses, les Chevening scholarships, qui occupent des postes-clés dans le monde des affaires et de l’administration.

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

La Serbie ne manque pas d’imagination pour développer le Programme d’éducation pour la paix

Ivana Brasic a enseigné pendant vingt ans. Elle travaille aujourd’hui dans le marketing pour une entreprise d’aliments biologiques. Son expérience, sa maîtrise de l’anglais et son enthousiasme pour le Programme d’éducation pour la paix (PEP) l’ont incitée à créer des ateliers en plusieurs lieux dans son pays natal, la Serbie. Voici son histoire.

 

Afrique de l’Ouest : le Programme d’éducation pour la paix en plein essor

Au Ghana et en Côte d’Ivoire, des bénévoles de la Fondation Prem Rawat proposent le Programme d’éducation pour la paix  à des centaines de personnes.

Le Programme d’éducation pour la paix en Côte d’Ivoire : un dénominateur commun pour des jeunes délinquants, des éducateurs, des responsables politiques et la télé nationale

« Oui, nous vous avons fait du mal. Oui, nous avons fait honte à nos familles et, sincèrement, nous nous en excusons. Désormais, grâce au PEP, notre histoire a changé. Ce programme nous a donné les outils dont nous avions besoin pour être bons, pour agir avec discernement et être forts dans la vie. Nous ne sommes plus les mêmes. Maintenant, nous avons besoin de votre amour et de votre confiance pour retrouver l’espoir quand nous rentrerons à la maison ».

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Espoir et guérison au Rwanda avec l’arrivée du Programme d’éducation pour la paix

« J’ai été stupéfaite de voir à quel point le PEP était bien reçu. À la fin de la première session, de nombreux participants sont venus me remercier. Ils m’ont posé des questions et dit à quel point ils avaient apprécié l’atelier, c’était incroyable. Leur enthousiasme était toujours aussi vif tout au long des 10 ateliers qui se sont déroulés sur cinq jours. Le planning des cours avait en effet été accéléré car les étudiants partaient en vacances pour deux mois.

Les journalistes de plusieurs magazines, radios, et d’une chaine de télévision m’ont interviewée. La quasi-totalité de la région de Kigali a ainsi entendu parler du PEP. »

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Le Programme d’éducation pour la paix dans un centre pour la Jeunesse d’Afrique du Sud

Cette vidéo montre le retentissement du Programme d’éducation pour la paix (PEP) au centre Youth Advisory de Sebokeng en Afrique du Sud.
C’est le premier « webisode » d’une série de courtes vidéos sur le même thème, en Afrique du sud et d’autres pays.

Lire l’article.

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Remise de certificats du Programme d’éducation pour la paix à Soweto, Afrique du Sud

 La ville de Johannesbourg, en partenariat avec la Fondation Prem Rawat, fête la remise de certificats aux jeunes de Soweto qui ont participé au premier Programme d’éducation pour paix organisé dans le Township.

 

En Inde, la paix intéresse les hauts gradés de l’armée

En novembre 2014, Prem Rawat intervenait au sein de la prestigieuse Indian School of Business d’Hyderabad qui accueillait une conférence internationale intitulée « Paix, Prospérité et Progrès sur les mers » pour discuter des priorités concernant la paix et les problèmes maritimes affectant l’Inde et l’Asie du sud-ouest.

Avant cette intervention, l’organisateur de la manifestation, le professeur Yoga Jyotsna, avait souhaité la bienvenue à des membres du ministère de la Défense, des officiers de haut rang, dont plusieurs amiraux et agents de la sécurité aérienne…

 

Maintenir la paix : la police mauricienne s’arme du Programme d’éducation pour la paix

La mission de protection de la population de l’Ile Maurice exige de la part des officiers de police, calme et concentration, même dans les moments les plus stressants.

 

radio-television-portugal-documentaire-PEP

“Gardiens de la paix” : des surveillants de prison adoptent le PEP à l’Île Maurice

Le service pénitentiaire de l’Île Maurice a pour mission de maintenir les détenus en lieu sûr, ce qui exige de ses officiers calme et concentration, même dans les situations les plus stressantes.
C’est dans cet esprit que les responsables du service carcéral ont proposé, avec des résultats très positifs, le Programme d’éducation pour la paix (PEP) à 36 surveillants de prison.

radio-television-portugal-documentaire-PEP

Maintenir la paix : la Marine mexicaine se met à l’éducation pour la paix

La Marine mexicaine tente une approche nouvelle pour le maintien de la paix à Veracruz. La Marine a en effet intégré le Programme d’éducation pour la paix (PEP) dans son programme de formation, et c’est dans sa base même qu’elle le propose actuellement à plus de 240 soldats, policiers et agents de sécurité.